Nouveau terminal fluvial à Évry

Le 9 septembre dernier, à l’occasion de l’inauguration du nouveau terminal à conteneurs fluvial d’Évry (91) par Ports de Paris et Terminaux de Seine (TDS), un Business Event a été organisé en partenariat avec les Grands Ports Maritimes du Havre et de Rouen.

Il a réuni un public nombreux d’acteurs du transport et de la logistique, chargeurs, logisticiens et commissionnaires de transport autour de thèmes portant sur les avantages et opportunités d’une logistique fluviale, la complémentarité et la pertinence de l’offre fluviale et maritime sur l’axe Seine et l’optimisation des procédures douanières et des systèmes d’information. Situé au cœur d’un territoire logistique de première importance, le terminal à conteneurs d’Évry est opéré par TDS – Terminaux de Seine -, regroupant l’opérateur de manutention et commissionnaire de transport havrais SHGT et l’armement fluvial SCAT. Doté d’une capacité fluviale de 10 000 EVP annuels, il est situé à proximité immédiate des grandes plates-formes logistiques de l’Est de la région parisienne et, notamment, celles de la grande distribution. Cette nouvelle plate-forme fluviale complète ainsi le maillage de la région Île de France et offre une solution logistique et économique durable pour la desserte du vaste marché parisien. Plusieurs lignes régulières conteneurs touchent Évry au départ du Havre : SNTC avec deux touchées hebdomadaires et la nouvelle ligne Logiyonne au départ de Gron. D’autres opérateurs fluviaux vont prochainement organiser de nouvelles escales. Le terminal d’Evry représente ainsi un élément majeur du développement logistique de l’axe Seine. Grâce à la nouvelle plate-forme d’Evry, le port du Havre bénéficie d’un atout supplémentaire pour favoriser le report modal du trafic conteneurs vers les modes massifiés et en particulier la voie d’eau, dans la droite ligne des résolutions du Grenelle de l’Environnement en matière de développement durable, en favorisant un transport respectueux de l’environnement.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.