Timac Agro associe compactage et granulation

Principale composante et société fondatrice du groupe Roullier spécialisé de la nutrition végétale, animale et humaine, l’entreprise Timac Agro (Traitement Industriel du Maërl en Amendement Calcaire) investit dans une unité de granulation pour les produits fertilisant sur son site de Saint-Malo (35). Particularité : le procédé développé en collaboration avec le Centre d’Etudes et de Recherches. Appliquées du groupe allie compactage et granulation.

Timac AgroDepuis sa création en 1972, l’usine du « Quai Intérieur » de la société Timac Agro conçoit des engrais compactés.
Pour répondre aux besoins et aux exigences du marché des fertilisants, elle a décidé d’allier le compactage – procédé de fabrication originel de l’usine – à un procédé innovant de granulation. « Cette nouvelle unité était essentielle à notre développement et répond aujourd’hui pleinement aux critères de qualité de nos clients », explique Michel Ara, directeur industriel du pôle malouin. « Son process de compactage permet de fabriquer des grains très ronds, qui peuvent être épandus sur 50 mètres et de très bonne tenue facilitant le stockage et la manipulation. Une réponse concrète aux attentes des agriculteurs. »

Objectifs affichés par l’entreprise : répondre aux stricts besoins du sol, de la plante et des animaux, pour une agriculture « efficace et durable » (nutrition de la plante, fertilisation des sols avec des activateurs de vie biologique adaptés, bio-stimulation, les carences des sols et spécialités zootechniques).

Pensée avec le concours du Centre d’Etudes et de Recherches Appliquées (Cera) du groupe Roullier, cette unité place l’usine à la pointe de la technologie. Six mois de travaux ont été nécessaires à cette évolution, mettant à contribution vingt-cinq entreprises extérieures, dont dix locales. A la clef, la capacité de production a été hissée de 200 tonnes/an à quelque 300 000 tonnes/an.

Dans une démarche d’amélioration continue, l’unité est certifiée 9001 et 14001. Une nouvelle salle de contrôle a également été mise en service au sein de l’usine pour renforcer la traçabilité des paramètres de fabrication « Made in France ». Cet investissement de six millions d’euros positionne les deux usines malouines comme des pôles majeurs de production d’engrais sur le plan national et international. « Présent à l’échelle européenne et à l’international, nous accompagnons la croissance du groupe Roullier en exportant notre expertise et notre savoirfaire », souligne Pierre Le Coz, président de la société. « Nous sommes les seuls à combiner deux process industriels – le compactage et la granulation – et à pouvoir utiliser autant de matières premières différentes. En effet, huit éléments peuvent désormais entrer dans la composition d’un granulé.»

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.