Benalu : 50 bougies sous le signe de l’innovation

Le 50e anniversaire du groupe spécialisé dans les véhicules de transport de vrac a été mis à l’honneur lors du salon Solutrans de Lyon fin novembre. L’occasion de présenter ses dernières innovations et sa stratégie de développement.

Dédié à la présentation de dix de ses véhicules de transport de vrac, le stand Solutrans du groupe Benalu alignait véhicules « Benalu » et bennes « Marelle » issus des différentes gammes allant de la benne de construction en passant par la citerne et les fonds mouvants. Le groupe vient de procéder à l’acquisition de la société polonaise Mega spécialisée dans la conception et la fabrication de bennes en acier et en aluminium pour semi-remorques, remorques et porteurs. Celle-ci détient des parts de marché significatives en Pologne, dans les pays d’Europe de l’Est et en Scandinavie. Idéalement situé pour servir les marchés d’Europe de l’Est et de Scandinavie, son site de production présente un potentiel de développement très important. « Nous sommes très heureux d’avoir pu réaliser cette acquisition, dans un contexte très compétitif », souligne Renaud Sueur, qui a succédé cette année à André Lebrun à la présidence du groupe. « Elle représente une fantastique opportunité de développement sur les marchés d’Europe de l’Est en forte croissance, en parfait complément de notre empreinte industrielle en Europe. » Et consolide ainsi la place du groupe en Europe sur le segment des véhicules de gros tonnage (semi-remorques et porteurs gros tonnage) pour le transport de vrac solide. Cette stratégie conduit le groupe à faire évoluer le positionnement de sa filiale Bennes Marrel. « La gamme des véhicules bennes semi-remorques acier ou mixtes de Bennes Marrel a connu ces trois dernières années un essor spectaculaire », précise Renaud Sueur. « Face à ce succès et en cohérence avec la stratégie du groupe, nous avons décidé de spécialiser notre site historique sur la production de bennes semi-remorques, de bennes rondes pour porteur (bennes Guillaume notamment) et de bennes export de gros tonnage. »

Bâchage-débâchage automatisé

Coté nouveautés, le groupe présentait sur le salon une solution automatique innovante pour le bâchage et le débâchage de ses bennes baptisée « Easy Tarp 2.0 » destinée à remplacer les opérations manuelles de bâchage et débâchage des bennes chronophages et à risques du fait de la hauteur des semi-remorques. « En tant que fabricant de véhicules industriels, nous avons la responsabilité de mettre à disposition des transporteurs des véhicules sûrs et qui offrent des dispositifs permettant d’éviter, autant que faire se peut, les accidents de travail », souligne encore le président du groupe. Cette solution allie sécurité, avec une opération de bâchage réalisée par commande électrique depuis le sol ou par radio commande, et productivité, puisque le temps de bâchage et de débâchage est ramené au temps record de vingt secondes à comparer aux quinze minutes d’un bâchage manuel. La mise en place d’une crémaillère permet une parfaite synchronisation du bâchage quelles que soient les conditions météorologiques. Le véhicule roule toujours bâché grâce à la facilité de l’opération de bâchage/ débâchage, ce qui réduit la consommation de gasoil (3 à 4 litres/100 km d’économie en moyenne par rapport à un véhicule non bâché), et préserve la charge avec une meilleure étanchéité du bâchage par la mise en tension de la bâche en fin de course.

P.M

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.