Carrières : le défi de la mesure de niveau

Afin d’automatiser l’approvisionnement de sa clientèle sur site, une carrière d’agrégats a fait appel à la société Krohne, spécialiste mondial de solutions pour l’instrumentation de process industriels. Objectifs : assurer le suivi de son stock d’agrégats réalisé en silos et en tas à ciel ouvert avec une mesure de niveau fiable malgré la distance, la faible réflectivité du produit et l’atmosphère poussiéreuse.

Une fois extraite, la pierre est concassée en fragments de différentes tailles. Le matériau obtenu est tamisé pour obtenir des agrégats de granulométrie souhaitée avant d’être transporté par convoyeur vers les différents emplacements de stockage de la carrière. Les agrégats de faible granulométrie sont stockés dans des silos fermés en béton de douze mètres de hauteur, tandis que les produits de granulométrie plus importante sont transportés par chariot verseur vers des tas à ciel ouvert. Un second convoyeur passe sous les silos en béton et les tas pour collecter et transférer les agrégats extraits vers les silos d’approvisionnement coniques (hauteur 10 m). Ces silos remplissent des camions qui transportent le produit vers les chantiers de construction. Cette situation, est relativement classique pour une carrière produisant des agrégats pour l’industrie du BTP, pierres, graviers, sables. Cette activité impose à l’exploitant de gérer un stock permanent de matériaux de différentes natures qui doit, bien entendu, être évalué et maîtrisé en continu afin d’assurer l’approvisionnement de l’utilisateur final. D’où sa recherche d’une solution technique fiable pour automatiser sa gestion des stocks, et son intérêt pour les systèmes de mesure. Le contexte n’est, en effet, pas simple quand on sait, par exemple, que la distance entre le haut du convoyeur d’alimentation et la surface du produit stocké peut dépasser les vingt-cinq mètres. Sans oublier le fait que l’appareil qui fournit les valeurs doit pouvoir assurer leur fiabilité malgré l’atmosphère poussiéreuse et le milieu à faible réflectivité.

Technologie radar et antenne « Drop »

La solution apportée par la société Krohne repose sur son « Optiwave 6300 C » avec antenne « Drop » et raccordement process « G1½ ». Pas moins de vingt-deux appareils de ce type ont été installés sur le site de production. Huit d’entre eux ont été montés avec antennes « Drop DN 80 PP » et installés sur quatre chariots verseurs desservant les tas à ciel ouvert. Au sommet de chaque convoyeur, de chaque côté, à l’emplacement exact où le produit tombe de la courroie, ils mesurent le niveau de chaque tas. Sept autres appareils avec la même antenne mesurent le niveau à l’intérieur des silos d’approvisionnement coniques. Le niveau des silos en béton fermés est mesuré par le même appareil mais avec des antennes « Drop DN 150 PP ». Ces appareils transmettant les valeurs mesurées au DCS dans une salle de commande, l’opérateur de la carrière est en mesure d’optimiser son stock d’approvisionnement sans risquer un trop-plein des silos. Grâce aux algorithmes spécifiques aux solides, à sa technologie radar « FMCW » et à son électronique de pointe, il fournit des valeurs de mesure précises et fiables même en atmosphère poussiéreuse. Malgré la faible réflectivité du produit, qui présente une surface inégale ou meuble, les mesures peuvent être prises pendant le processus de remplissage ou de vidage. La forme elliptique et la surface en polypropylène lisse de l’antenne « Drop » évitent le dépôt. Il n’est donc pas nécessaire de grimper sur le toit des silos pour nettoyer les appareils. Par ailleurs, ceci permet d’éviter les interruptions intempestives du cycle de production. Grâce à l’assistant d’installation et à « PACTwar », les appareils sont faciles à configurer. Ils nécessitent également moins de câblage grâce à leur conception deux fils. Ceci réduit les coûts d’installation et d’exploitation.

P.M.

Consulter l’intégralité du Journal du vrac N°112 Janvier/Février 2017

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.