Transport : l’Afrique sourit à Céréalis

Céréalis franchira en 2015 le cap du million de tonnes exportées vers l’Afrique. Avec l’émergence d’une classe moyenne en Afrique et le changement des habitudes de consommation, l’avenir économique de l’un des plus anciens savoir-faire français se jour aujourd’hui aussi au sud de la Méditerranée.

CéréalisLes céréales constituent le secteur dans lequel la France a vu ses parts de marché en Afrique le plus augmenter sur la dernière décennie, passant de 10 à 15 % entre 2002 et 2013 (Cnuced). Contrairement à d’autres secteurs (BTP, équipements, machines outils, pharmacie…) sur lesquels la France est concurrencée par de nouveaux partenaires de l’Afrique, comme la Chine notamment, le blé français est particulièrement adapté à la fabrication de la baguette, dont la consommation augmente en Afrique francophone, par opposition à l’Afrique anglophone, traditionnellement consommatrice de pain de mie.
Alors qu’il s’apprête à franchir le cap du million de tonnes de céréales exportées vers l’Afrique, le groupe Céréalis s’inscrit dans cette dynamique. Depuis bientôt vingt ans, la société établie à Paris se positionne comme l’un des fournisseurs majeurs de blé meunier français à destination des moulins privés d’Afrique de l’Ouest et Centrale, soit une vingtaine de pays. Cette réussite se reflète dans les résultats de Céréalis qui affiche un chiffre d’affaires de près de 200 millions d’euros sur le dernier exercice.

[…]

Retrouvez la suite cet article dans le Journal du Vrac N°103 Juillet-Août 2015

Tags

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.