BandoFix : les avantages du houssage rétractable sans ses inconvénients

Thimon, l’un des seuls fabricants français de technologies d’emballage, propose depuis 2020 la solution BandoFix, un procédé d’emballage de charges palettisées innovant. En plus d’éviter la détérioration des emballages lors des opérations de manutention, le système BandoFix favorise la réduction des déchets plastiques.

 

Yohann Gaidon, directeur commercial chez Thimon.

Le fabricant Thimon a développé un nouveau procédé d’emballage qui permet de rendre le houssage rétractable totalement compatible avec le stockage automatisé et les systèmes de préparation de commandes. Les avantages sont multiples pour les industries ayant recours à la palettisation de leurs produits en vrac.

 

Un procédé innovant

Le système BandoFix est une solution de houssage rétractable sans prise sous palette. Autrement dit, un toron de film est tendu et positionné sur le plancher supérieur de la palette. Une housse rétractable est ensuite placée sur le produit, puis est rétractée et soudée ou thermoscellée. « L’intérêt d’une telle solution est d’éviter de détériorer l’emballage de la palette au fur et à mesure des reprises de charges, explique Yohann Gaidon, directeur commercial chez Thimon. Le procédé est parfaitement compatible avec les préconisations du document édité par GS1 relatif à la robotisation et à la logistique. » Ce document est disponible en téléchargement libre. Le fabricant a développé et industrialisé cette solution prioritairement pour le monde de l’agroalimentaire. En effet, BandoFix intéresse particulièrement ce secteur pour une raison simple : l’agroalimentaire distribue en majorité la grande distribution, qui s’est équipée depuis quelques années de magasins plus évolués en termes d’automatisation. D’autres secteurs peuvent aussi apprécier la rétractabilité du houssage, qui vient se mouler autour des produits sur des palettes non-cubiques, respectant ainsi parfaitement l’intégrité des produits. BandoFix fait l’objet d’une demande de brevet.

 

Charge emballée avec le BandoFix, qui libère complètement les tunnels de manutention.

Une installation compacte, sans levage de palettes

Le constructeur Thimon a imaginé avec BandoFix une machine extrêmement compacte, capable de s’intégrer dans toutes les applications. « Nous avions aussi pour objectif de permettre le rétrofit des machines dans les lignes existantes de nos clients, précise Yohann Gaidon. La dépose de bandeau peut se faire en ligne juste avant la housseuse rétractable, ou bien sur une ligne indépendante de préparation de piles de palettes vides, alors sous forme de postes séparés. » Aussi, du fait qu’il n’est plus nécessaire de mettre une housse sous la palette, il n’est plus nécessaire de lever la palette. « Il s’agit là d’un avantage considérable. S’il n’est plus nécessaire de soulever la palette, il n’y a donc plus besoin de solutions mécaniques de levage. C’est moins de maintenance, moins de risques de panne. Pour les palettes présentant des faiblesses, elles ne tombent plus. Les pilotes de ligne et les services maintenance vont apprécier. »

 

Comparatif sans BandoFix et avec BandoFix. Sans, le film est dégradé par les fourches. Avec, il n’y a aucune dégradation.

Réduction des déchets plastiques

La solution BandoFix permet d’éviter les déchets plastiques souvent générés par les autres technologies d’emballage de charges palettisées. Le procédé utilise une quantité moindre de films, et permet de réaliser a minima 15 % d’économie. « Puisque nous ne dégradons plus le film au fur et à mesure des reprises de charge, nos clients peuvent se permettre d’utiliser des films beaucoup plus fins. Nous compensions jusque-là la dégradation de l’emballage due aux opérations de manutention en utilisant des films plus épais, pouvant aller de 90 à 150 microns. » Désormais, le système BandoFix permet d’utiliser des films fins, de 60 à 90 microns en version industrielle. Aussi, puisque le système BandoFix libère totalement les tunnels de manutention sur les quatre faces des palettes, il n’y a plus de risque d’endommagement de l’emballage. Et contrairement à un banderolage qui peut générer des déchets plastiques volatiles, le BandoFix se déballe couche par couche, sans porter atteinte à l’intégrité globale de l’emballage.

 

Recyclabilité et juste emballage

« Nous insistons beaucoup sur la recyclabilité de nos emballages, témoigne le directeur commercial. Les emballages sont 100 % recyclables pour le houssage rétractable, nous utilisons déjà des films comprenant un fort taux de matière recyclée, et la filière est déjà organisée. Il y a déjà des professionnels, notamment des fabricants de films, qui collectent les emballages chez les industriels afin de les retraiter et de les réinjecter dans les nouvelles productions, c’est Post consumer recycling (PCR).  » Le système BandoFix est pleinement compatible avec la démarche du juste emballage proposant d’optimiser les emballages primaires et secondaires en utilisant moins de matière et en favorisant le biodégradable. Renforcer l’emballage de transport permet de concentrer les efforts d’écoconception sur l’unité de vente, et ainsi de diminuer l’impact écologique global. « Les organisations gouvernementales appliquent de plus en plus de taxes sur le plastique et poussent les industriels vers l’écoresponsabilité. Avec un emballage de charges palettisées très solide, nos clients peuvent plus facilement travailler sur l’emballage primaire, celui qui ira chez le consommateur. L’emballage de la palette restera dans un circuit B2B, tandis qu’on laisse au consommateur final le moins possible d’emballage à traiter. »

 


 

Retour sur le webinaire  de mars 2021

Le 31 mars dernier, la société Thimon proposait une conférence en ligne autour du thème « Centres logistiques automatisés : nouveau dresscode pour vos palettes ». Animée par Yohann Gaidon, cette intervention avait pour objectif de sensibiliser les industriels quant à la dégradation de leurs emballages de charges palettisées. Le directeur commercial explique : « Le métier de nos clients est de fabriquer des produits, de les emballer et de les vendre au travers de différents réseaux  de distribution. Pour des raisons qui leur échappent parfois, leurs palettes peuvent être refusées par un client final ou un intermédiaire logistique. L’objectif de notre webinaire était de remonter tout le circuit de la palette depuis son refus pour identifier les problématiques, et les résoudre via les technologies adaptées. » Demandez l’accès au Replay à l’adresse suivante : https://www.thimon.com/fr/actualites/replay-de-notre-webinaire

 


 

Jean-Christophe Jaconelli, président de Thimon, l’oscar en main.

BandoFix remporte un oscar de l’emballage

Organisés par Infopro Digital, éditeur d’Emballages Magazine, les Oscars de l’emballage mettent à l’honneur les meil-leures innovations en matière de procédés d’emballage et de conditionnement. En novembre 2020, l’innovation BandoFix a été primée dans la catégorie « Production », section « Fin de ligne » : Thimon a alors reçu le troisième oscar de son histoire. Yohann Gaidon se réjouit : « Cet oscar nous a apporté de la visibilité et nous a ouvert des accès à de nouveaux projets. Cela a permis de rappeler que Thimon était capable d’apporter des solutions 100 % Made in France. »

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.