Bio Camargue intègre deux tamiseurs dans ses lignes de conditionnement

Bio Camargue est un client historique d’Apia Technologie, fournisseur de solutions qui l’accompagne au fur et à mesure de ses aménagements. Yann Quiviger, commercial chez Apia Technologie, nous présente les différentes installations réalisées au cours de ces dernières années.

Quels projets avez-vous réalisés chez Bio Camargue depuis 2016 ?

Yann Quiviger : Bio Camargue est basée à Arles (13) et fait désormais partie de l’entreprise BIO SUD. C’est une société qui a plusieurs activités : la récolte, le conditionnement de riz sous toutes ses formes et la fabrication de galettes de riz. Anciennement connue sous le nom BONGRAN elle a déménagé entre 2016 et 2017 au Mas de la Ville à Arles dans des locaux entièrement neufs avec la volonté de rassembler, au même endroit, la collecte, la transformation et le conditionnement du riz. L’usine étant neuve, nous avons équipé l’entreprise dès le départ sur plusieurs projets. Le premier consistait à assurer l’alimentation d’une première ensacheuse de riz à partir d’une station de vidange de big bag à cadre de manutention. Cette ligne a ensuite été modifiée pour passer sur une cadence gros débit. Le deuxième projet consistait à alimenter une unité de préparation de galettes de riz à partir d’une station de vidange de big bag. Enfin, nous avons aussi eu pour mission de garantir l’alimentation d’une seconde ensacheuse gros débit (4,5 t/h) à partir d’une station de vidange de big bag.

Quelle solutions technique avez-vous proposée à votre client ?

Y. Q. : Nous avons proposé une solution de transfert mécanique flexible car elle présente l’avantage d’être compacte et de permettre l’implantation la plus adaptée à son environnement. Dans le cadre de la nouvelle implantation, nous montons à la verticale à 90 degrés depuis le stockage jusqu’à la zone de tamisage. À la fin de ce transfert, nous suivons la pente du toit. Seule la vis flexible permet ce type d’implantation avec des redémarrages en charge et des produits fragiles de surcroît. À l’intérieur de nos tubes de transfert se trouve une spire qui est mise en rotation à l’aide d’un moteur situé en tête. Cela a pour effet de centrifuger le produit et de le faire avancer du point A au point B sans utiliser d’autre force que la force centrifuge. Ce type de transfert permet des redémarrages en charge et des implantations avec des rayons de courbure, rendant la technologie adaptée aux environnements exigus. La sobriété énergétique étant désormais la règle chez la majeure partie de nos clients, l’utilisation d’une motorisation à faible consommation (2,2 à 3 kW) fait que ce transfert est très peu coûteux en énergie, ce qui rend l’ensemble très compétitif en termes de coût d’utilisation. Autre avantage de ce système : son faible coût de maintenance puisqu’il n’y a pas de consommables à forte rotation.

Apia Technologie a livré une installation complète à son client, intégrant une solution de transfert mécanique flexible et les équipements de tamisage.

En quoi avez-vous pu faire la différence ?

Y. Q. : Notre expérience dans le domaine agroalimentaire et de ses exigences a été le principal atout lors de la gestion de ce projet. La filière riz se structure de mieux en mieux et s’éloigne du
domaine « agricole ». Dès lors, la GMS réhausse son niveau d’exigence envers les producteurs et leur process de fabrication. Notre spécificité 100 % alimentaire nous permet de rassurer le client quant au respect des normes et de la sécurité. Cela se traduit notamment par la mise en place d’équipements facilement démontables, grâce aux raccords à créneaux, et entièrement vidangeables, grâce à un cycle spécifique qui permet de vider entièrement la ligne. Nous pouvons donc, par exemple, potentiellement passer d’un riz long noir à un riz rond blanc, sans mélange. De la même manière, nous avons mis en place sur la ligne de conditionnement des goulottes d’admission anti-brisure. Ces goulottes permettent d’accompagner le produit lors de son admission sans effet de cisaillement, ce qui est idéal pour un produit fragile. Notre expérience de l’alimentaire nous a permis de proposer une solution proactive vis-à-vis des réglementations alimentaires et des différentes certifications, ce qui a pu apporter de la sérénité sur le choix de leur fournisseur. En effet, nos équipements sont conçus et réalisés de manière à être conformes à la réglementation CE1935/2004 – UE 10/2011 et éprouvés par un organisme indépendant.

Pourquoi l’industriel a-t-il souhaité intégrer une solution de tamisage dans ses lignes de conditionnement ?

Y. Q. : La filière bio se structure de plus en plus et propose des produits les plus propres possible. Les clients de Bio Camargue ont souhaité bénéficier d’un produit exempt de corps étrangers et dépoussiéré. L’industriel nous a sollicités pour donner une plus-value à ses produits, par une solution de tamisage de sécurité. Nous avons récemment modifié les deux lignes de conditionnement pour y intercaler deux tamiseurs de dépoussiérage. Le rôle de ces tamiseurs est de séparer le bon produit des éventuels corps étrangers et d’éliminer les brisures et la fine qui se créent au moment de la récolte et au cours du stockage. Nous avons défini, avec notre client, des niveaux de tri afin de fiabiliser l’opération de tamisage. En intégrant ces deux tamiseurs la société a amélioré la qualité de ses produits finis et réduit son nombre de non-conformités.

Tamiseur de dépoussiérage installé sur site.

Avez-vous pu répondre à sa demande ?

Y. Q. : Lorsque nous sommes sollicités pour un projet, le client peut déjà avoir sa propre solution de tamisage à disposition, ou alors nous confier l’intégration d’un tamiseur dans nos lignes de transfert et de dosage. Pour cette installation, des essais de tamisage ont été réalisés en amont : après réception d’échantillons, les résultats se sont avérés conformes aux exigences du client. Nous avons aussi fourni, via notre division Food Factory Accessoires, des manches souples de dissociation mécanique du constructeur Ficoflex. Le retour d’expérience du client est très positif, ce qui nous a permis de nouer un partenariat fort avec cette entreprise.

Votre grille de sécurité a été récompensée au CFIA de Rennes : qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Y. Q. : Cela signifie une très grande fierté pour ce projet d’entreprise que l’on a développé en interne de manière pluridisciplinaire. Nous sommes ravis des retours très favorables que l’on a reçus sur cet équipement. Nos clients nous avaient remonté en amont une absence de ce type d’équipement. Le compromis alliant tamisage de sécurité et réserve tampon tout en maintenant une ergonomie optimale rencontre un vrai engouement.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.