Dépoussiéreur à pré séparation cyclonique Cyclofiltre

Spécialisée dans le dépoussiérage et la filtration depuis plus de 60 ans, la société Cattinair propose une gamme de filtres destinée à l’épuration de l’air chargé de poussières. Ils peuvent être utilisés pour prévenir les problèmes de pollution dans des locaux ou intervenir dans un processus de production. Présentation du Cyclofiltre. 

 

Le pré-cyclonage assure une économie d’énergie et une plus grande durée de vie des médias.

Dans de nombreux procédés de production ou de transformation, les matières premières peuvent générer des poussières et copeaux, qu’elles soient d’origines minérales, végétales, animales ou métalliques. Cela entraîne des problèmes de pollution dans les ateliers, nuit à la santé des opérateurs et peut générer des zones ATEX. Pour filtrer les flux d’air nécessaires au transport de ces polluants, Cattinair a développé le Cyclofiltre, un dépoussiéreur à pré séparation cyclonique qui s’intègre dans un système complet permettant de capter directement à la source les polluants pour ensuite les filtrer et les récupérer.

 

Déclinaison de la gamme 

Les Cyclofiltres à manches peuvent convenir à tous types d’applications : bois, agroalimentaire, bioénergie, recyclage, etc. Ils sont adaptés à tous types de poussières sèches ou humides, explosibles ou inertes et ont l’avantage d’avoir un taux de filtration élevé, un bon taux de rejet et un décolmatage plus efficace que des filtres traditionnels. Les Cyclofiltres à cartouches seront quant à eux adaptés à des poussières faciles à traiter, non collantes, non fibreuses et très fines. Ils sont alors plutôt dédiés aux fumées de soudure, au ponçage métallique, à la farine, à la peinture, etc. La gamme comprend les modèles suivants : Cyclofiltre Type 4Y (fond conique), Cyclofiltre Type 4X (fond plat), Cyclomod (Plug & Play), Cyclorizon2 (horizontal), Cyclofiltre à cartouches type CNC et Cyclofiltre à manches type CFPM. 

 

Principe de fonctionnement 

La filtration est réalisée en trois étapes distinctes. D’abord, la pré-séparation cyclonique est assurée via une entrée tangentielle créant un effet cyclonique et permettant de séparer jusqu’à 95 % de l’air. Ensuite, l’air cycloné remonte vers la cartouche perforée. Conçue pour diminuer la vitesse ascensionnelle de l’air, la cartouche, par les turbulences qu’elle génère, éjecte les poussières en dehors du flux d’air. Enfin, les manches filtrantes adaptées au process permettent de garantir une perte de charge constante et un rejet minimum, en arrêtant la fraction de particules les plus fines restant dans l’air. L’air circule de l’extérieur vers l’intérieur des manches, déposant les polluants sur le tissu. Un « gâteau » de poussières se crée alors et se fragmente, lors du décolmatage, par une impulsion d’air comprimé à contre-courant, forçant les poussières à retomber dans la trémie pour être récupérées sous le Cyclofiltre.  

 


 

Les avantages

  • Travail en pression ou dépression
  • Large gamme, de 2 500 à 140 000 m3/h
  • Rejet inférieur à 0,1 mg/m3
  • Gestion automatique des cycles de nettoyage des manches
  • Pré-séparation cyclonique pour 90 à 95 % de la matière
  • Cartouche de filtration avec cloison perforée (système breveté)
  • Conforme à la directive ATEX
  • Calcul des surfaces éventables suivant la norme NF EN 14491
  • 2 en 1 : pas besoin de cyclone en amont
  • Économie d’énergie par une gestion optimisée du décolmatage et la faible perte de charge

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.