Eirich adapte son mélangeur CleanLine pour les industries propres

Alors que ses machines étaient principalement utilisées dans les industries minérales, Eirich a développé une nouvelle gamme de mélangeurs dédiés aux industries agroalimentaire, pharmaceutique et cosmétique. Nos questions à Thierry Ouvrier-Neyret, directeur général d’Eirich France.

Mélangeur CleanLine C5 avec système de pilotage intégré.

Eirich est-il constructeur ou ensemblier ? ou les deux ?

Thierry Ouvrier-Neyret : La société familiale allemande Eirich a aujourd’hui près de 160 ans d’histoire et est présente sur les cinq continents. Nous concevons et fabriquons des machines pour les applications industrielles, et notamment des mélangeurs, des granulateurs et des broyeurs. Bien que notre ADN soit de construire des équipements, nous proposons aussi des installations clés en main en tant qu’ensemblier. Grâce à notre bureau d’études, nous sommes capables de proposer des solutions complètes qui intègrent nos machines et les éléments périphériques de constructeurs partenaires.

Le nouveau modèle est désormais adapté aux industries dans lesquelles l’hygiène est primordiale.

Quels sont vos secteurs d’activité historiques ?

T. O-N. : Eirich est historiquement très présent dans l’industrie minérale. Nous fournissons nos machines pour les fonderies, par exemple pour réaliser des mélanges de sable avec des additifs afin de réaliser des moules pour couler des pièces en fonte. Nous sommes aussi très présents dans les process de préparation de matériaux de construction: bétons spéciaux, terres avant extrusion, préparation d’enduits, etc. Nos solutions sont également utilisées pour la production de céramique, de produits réfractaires, dans l’industrie de l’aluminium, de la chimie, dans le recyclage des métaux, etc.
Depuis quelque temps, nos équipements se retrouvent aussi dans les process de préparation de pâtes pour batteries lithium-ion, qui sont destinées au stockage de l’énergie ou à l’électromobilité. Nous travaillons dans de nombreux domaines d’activité, qui relèvent plutôt de l’industrie lourde. Notre gamme de mélangeurs est relativement large: nous pouvons proposer de petits mélangeurs de laboratoire d’une capacité d’un litre comme des mélangeurs de 12m3 et 1MW de puissance installée.

Le mélangeur CleanLine C5 peut être proposé avec une capacité de 1,6 à 5 litres.

Quel rôle jouent vos machines dans le process industriel ?

T. O-N. : Nos mélangeurs ont plusieurs fonctionnalités. Ils peuvent bien entendu permettre de réaliser le mélange de poudres, de pâtes ou de slurry. Avec ces mêmes appareils, il est possible de réaliser de la granulation sous certaines conditions. Cette opération est particulièrement intéressante pour favoriser une bonne manipulation de certains produits. La granulation peut, à titre d’illustration, permettre de réaliser des granules d’engrais en vue d’un épandage dans les champs, des granules de poussières métalliques en vue de les réinjecter dans des fours de fusion, des granules de poussières de zinc en vue de les recycler, etc. Nos machines permettent également de réaliser du pétrissage, de l’enrobage ou de la dispersion afin d’obtenir une concentration optimale du produit. Enfin, nous pouvons sécher par le vide ou chauffer des cuves pour des applications particulières.

Les modèles de plus grandes tailles sont en cours de développement chez Eirich.

Pourquoi avoir développé le mélangeur CleanLine C5 ?

T. O-N. : Certains de nos clients utilisaient nos machines pour des applications exigeantes en termes de propreté, notamment dans le secteur de l’alimentation animale. Nous avons alors adapté nos solutions avec différents types de matériaux, notamment l’inox, et de solutions anti-abrasion et anti-corrosion. Les demandes ont été de plus en plus importantes de la part des industries de l’agroalimentaire, de la pharmaceutique, de la cosmétique et de la chimie fine, si bien que nous avons décidé de développer la gamme CleanLine, qui reprend le même principe que nos mélangeurs: cuve tournante, rotor excentré et racleur. Après plusieurs années de développement, nos prototypes ont été validés et nous commercialisons désormais le modèle de laboratoire C5 sur le marché européen (et japonais). Ce dernier répond aux normes et exigences européennes en termes de propreté et de nettoyabilité. Nous faisons ainsi bénéficier ces industries de notre expérience dans les industries plus lourdes. Un panel d’options est proposé pour s’adapter à chaque besoin: travail sous vide, cuve double enveloppe, version ATEX, etc. Nos clients peuvent profiter de notre centre d’essais situé en Allemagne pour tester et valider le comportement de leurs produits.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.