Nouveau design pour la vanne passive Ventex

La vanne Ventex® est une vanne passive permettant d’isoler les explosions de poussières, de gaz et de mélanges hybrides. Elle a fait l’objet d’améliorations par le fabricant suisse Rico, dont l’adaptation a des vitesses d’air plus élevées. Nous avons échangé avec Jacques Lambalais, directeur des ventes chez StuvEx, distributeur de cette vanne.

 

Jacques Lambalais, directeur des ventes chez StuvEx.

La société StuvEx a fait de l’explosion, et en pariculier de l’explosion de poussière, son cœur de métier. Alors qu’à sa création en 1975 elle proposait uniquement des matériels électriques pour les applications spéciales ADF, elle a étoffé au fil des années sa gammes et ses services, jusqu’à proposer des appareils plus spécifiques de sécurité, dont des évents d’explosion, et des vannes cloisonnement et des systèmes de contrôle de mise à la terre. StuvEx est aussi l’un des premiers à avoir proposé un système de suppression d’explosion certifié ATEX. Jacques Lambalais précise : « Nous disposons à l’intérieur du groupe de l’entité ISMA qui est spécialisée dans l’analyse de risques et l’assistance ATEX, aussi bien avant l’explosion qu’après pour l’expliquer. Nous sommes structurés pour répondre à quasiment 100 % des besoins, des analyses jusqu’à l’étude et la livraison de solutions clés en main. »

 

Éviter les explosions secondaires

Il existe actuellement différentes solutions pour arrêter ou limiter les effets d’une explosion : utiliser des évents de décharge, faire résister l’ensemble à une certaine pression, ou supprimer l’explosion. StuvEx maîtrise bien les phénomènes d’explosion de poussière en milieu industriel et propose la vanne Ventex. « Il faut bien prendre en compte qu’une explosion de poussière peut générer des explosions secondaires car elle remet en suspension des pulvérulents et des poussières fines combustibles, explique le directeur des ventes. Ces poussières peuvent alors alimenter une autre explosion un peu plus loin dans le process. » La vanne Ventex permet alors d’éviter la propagation des explosions en isolant la première.

 

Vanne Ventex en acier inoxydable.

Résistance à la pression maximale d’explosion

Contrairement à des clapets anti-retour d’explosion classiques, la vanne  Ventex a été conçue pour résister à la pression maximale d’explosion. « Par exemple, dans le cas de l’utilisation d’une trémie prévue pour résister à une pression maximale de 10 bars – ce qui est généralement la pression maximale admise en milieu confiné –, la fermeture de la vanne Ventex contiendra l’explosion à l’intérieur de ce volume », déclare Jacques Lambalais. La vanne Ventex peut être utilisée à des vitesses supérieures aux versions précédentes en standard : elle est désormais adaptée pour des vitesses d’air jusqu’à 30 m/s dans le sens de l’explosion, contre 20 et 25 m/s auparavant. Ces vitesses sont valables pour tous les diamètres de la gamme, du DN100 au DN600. « Ces valeurs ont pu être augmentées après un redesigne complet de la vanne. De nombreux tests ont été réalisés, qui ont permis de valider les performances et qui nous ont permis de donner des directives d’installation un peu plus souples. Grâce à cette nouvelle conception, les pertes de charge sont de 20 % inférieures à la gamme précédente. »

 

Une nouvelle étanchéité

Le joint d’étanchéité de la nouvelle vanne Ventex est mis en place sans outils grâce à une technique nouvelle et brevetée. De nombreux essais d’explosions avec la vanne Ventex ont confirmé la nécessité technique d’un joint pour obturer complètement la conduite en cas d’explosion. Le joint est aussi un élément d’amortissement important pour absorber la forte accélération lors de la fermeture de la vanne pendant une explosion. Les joints de la nouvelle génération ne sont plus collés, mais insérés à l’aide d’une nouvelle technique. Cela permet une maintenance plus facile, plus rapide et donc moins coûteuse qui favorise une remise en service rapide après intervention.

 

Vannes Ventex de nouvelle génération en DN300.

L’importance des entretiens

En tant que distributeur agréé par Rico, StuvEx est en mesure d’assurer les révisions des appareils du constructeur. StuvEx donne bien entendu les directives d’installation des appareils, mais propose également des visites d’inspection annuelles, et des visites quinquennales durant lesquelles tous les joints d’étanchéité sont changés. Jacques Lambalais précise : « Autant pour les systèmes actifs (composés de détecteurs, unités de contrôle et activateurs), les utilisateurs sont très sensibilisés à la nécessité d’entretenir les équipements. Autant pour les équipements passifs, ils ont davantage de mal à y penser. Une vanne “passive” ne veut pas dire qu’il faut oublier l’appareil et que sa fonction sera garantie dix ans après. Des contrôles périodiques sont nécessaires pour vérifier que le clapet se déplace bien, qu’il n’y a pas de trace d’usure ou d’abrasion, que les mises à la terre sont bien faites, etc. Nous insistons beaucoup sur les conditions d’installation ainsi que sur les entretiens réguliers. »

 

 


 

Améliorations de la nouvelle génération

  • Adaptée pour des vitesses d’air plus élevées
  • Pertes de charge plus faibles
  • Nouveau diamètre nominal DN250 disponible
  • Conception améliorée permettant de réduire les temps de maintenance

 

Installation avant ou après des coudes

La vanne Ventex peut être installée directement avant ou après les coudes de la canalisation. Il est également possible d’installer des coudes doublés ou des combinaisons de coudes dans différentes directions. L’intégration de la vanne Ventex dans le process s’en trouve facilitée. Les distances d’installation pour l’utilisation avec des poussières organiques sont étendues de 2 à 15 mètres en fonction du diamètre nominal.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.