Oserez-vous adopter le procédé Safet’Hy ?

Le procédé Safet’Hy est proposé depuis maintenant deux ans par la société Tamia Pack : cette solution de conditionnement de semences et graines permet, entre autres, d’éviter les recours aux insecticides et rodonticides. Toutefois, les industriels semblent encore révéler quelques réticences psychologiques.

 

Frédéric Rousseau, directeur général de Tamia Pack (à gauche), et Guillaume Sager, responsable opérationnel (à droite).

En conditionnant les semences sous vide, les industriels peuvent ainsi créer un environnement confiné variant très peu : les semences sont donc protégées des aléas extérieurs. Le procédé Safet’Hy est né de la combinaison de différents savoir-faire. Pour mener à bien le projet, ASUR Plant Breeding, actionnaire principal de l’entité Tamia Pack et spécialisé dans la création de variétés de céréales et producteur de semences, s’est associé à d’autres structures, chacune spécialisée dans son domaine : Bernhardt Packaging & Process et Condiconcept. En tant qu’experte dans la conception d’emballages souples et la fabrication de machines de conditionnement, Bernhardt Packaging & Process a apporté son regard de pur industriel. Condiconcept, concepteur de big-baggers, a, quant à lui, apporté son expertise dans le monde agricole.

 

Mise sous vide

Pour mener à bien ses objectifs, la société Tamia Pack devait adopter un contenant hermétique qui ne laisse pas passer l’humidité, avec des parois suffisamment épaisses. Le procédé Safet’Hy utilise une sache thermosoudable multicouche en aluminium qui permet de garantir l’herméticité à l’oxygène et à l’eau. En effet, ce sont les effets et variations combinés de la température, de l’humidité de l’air environnant et l’instabilité du taux d’humidité des semences tout au long de la période d’entreposage qui nuisent à la pérennité des facultés germinatives et à l’altération des graines alimentaires. Une pompe à vide permet d’obtenir un niveau de dépression très important, en 60 secondes pour une sache d’un volume de 1 450 litres, soit la contenance d’un big bag.

 

Efficacité contre les insectes et les rongeurs

Afin de lutter contre les insectes et les rongeurs, il est souvent nécessaire de prévoir l’utilisation d’insecticides ou de rodonticides. Le procédé Safet’Hy ne nécessite pas ces produits : les larves et insectes adultes se trouvent piégés dans une structure compacte et meurent au bout de quelques semaines. Les expérimentations de l’effet du vide d’air sur de nombreux insectes présents dans les lieux de stockage se poursuivent actuellement, notamment sur les charançons des grains, les charançons du riz, les capucins ou le silvain. Les équipes de R&D de Tamia Pack ont constaté que les insectes meurent en deux à quatre semaines. Chaque prise d’échantillons ou ouverture de petits sacs sous vide ne présente aucun insecte survivant. Ces résultats sont obtenus sans inertage, mais celui-ci est néanmoins toujours possible avec les équipements proposés par Tamia Pack, notamment lorsque certains cahiers des charges l’exigent. Cette efficacité contre les insectes est d’autant plus intéressante pour les denrées bio ou alimentaires devant être stockées ou commercialisées. Parallèlement, les différents rongeurs ne sont plus attirés par les big bags du fait qu’ils ne dégagent plus d’odeur.

 

Via son offre Pack Mobile, Tamia Pack déploie une unité de conditionnement sur le site du client.

Des acteurs encore trop frileux

Bien que les preuves techniques de l’efficacité du procédé puissent être apportées par des opérations de démonstrations ou d’essais, il existe encore des blocages et des réticences psychologiques. Certains acteurs du marché ont par exemple déjà engagé des investissements coûteux dans la construction de bâtiments frigorifiques et peuvent difficilement s’en retirer. D’autres nourrissent encore des doutes sur le fait que la simplicité de la mise sous vide industrielle offerte par le procédé puisse être aussi efficace que les technologies qu’ils utilisent. Ils peuvent cependant programmer des essais pour se convaincre des résultats. Enfin, d’autres acteurs déjà convaincus peuvent se heurter à la validation du concept au sein même de leur propre organisation.

 

Aidez-vous du configurateur

L’offre de Tamia Pack mêle aussi bien des équipements que des prestations. Pour aider ses clients à définir la meilleure solution disponible pour leur process, la société a mis à disposition un configurateur en ligne. Lorsque le décideur envisage l’utilisation de la technologie dans son process, Tamia Pack lui facilite la tâche : via les paramètres de base de son application, celui-ci peut tester différentes hypothèses, jouer sur les volumes, les fréquences, etc. Le configurateur suggérera la ou les solutions qui paraissent les plus pertinentes. Aussi, il faut noter que Tamia Pack propose une offre de location Loca Pack, qui permet de répondre à un besoin ponctuel ou d’évaluer l’équipement avant un achat.

 

La Tamia Compact permet de bénéficier d’une pince de mise sous vide intégrée à un big-bagger. La mise sous vide peut être utilisée à volonté ou selon les besoins en production.

Tamia Mobile Tour saison 2

Le Tamia Mobile Tour (TMT) est une opération qui se présente sous la forme d’un tour de France : Tamia Pack propose alors de faire connaître, en la testant réellement, son offre. Devant le succès de cette prestation, la société a lancé sa seconde saison en novembre 2021, en y ajoutant la notion de mise sous vide de proximité. La nouveauté consiste à offrir la possibilité aux EPS-collecteurs, qui demandent une prestation Pack Mobile, de proposer un service de mise sous vide à leurs clients agriculteurs. En effet, avec l’arrêt de nombreux produits de lutte contre les ravageurs, beaucoup d’entre eux, surtout les producteurs bio, n’ont plus la possibilité de mettre leurs récoltes de graines de haute valeur à l’abri des insectes et des rongeurs. Avec le TMT², Tamia Pack permet à son client de bénéficier directement chez lui de la technologie de mise sous vide Safet’Hy. 

 


 

Plus de 15 000 tonnes mises sous vide 

Depuis son lancement, ce sont maintenant plus de 15 000 tonnes de semences et de graines alimentaires de toute nature qui ont été mises sous vide par le procédé Safet’Hy. ASUR Plant Breeding, à l’origine du projet, premier utilisateur important du Procédé, n’utilise d’ailleurs plus que cette technologie pour la conservation de toutes ses productions.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.