Seeberger conditionne ses grains de café avec une peseuse associative

La société allemande Seeberger intègre une activité de torréfaction de café de qualité supérieure depuis plus d’un siècle. Elle a sollicité le fabricant ISHIDA pour s’équiper d’une nouvelle peseuse associative lui permettant de conditionner sereinement le café en grain.

Johannes Buchenscheit, responsable de production café (à gauche), et Daniel Rackl, chef de projet et d’innovation chez ISHIDA.

Depuis son usine d’Ulm au sud de l’Allemagne, Seeberger ne propose pas moins de vingtquatre variétés de café torréfié, dont certaines sont certifiées bio et équitables. Afin de conditionner son grain de café en paquets, Seeberger utilisait auparavant une peseuse linéaire à quatre voies. Cette dernière faisait cependant apparaître quelques inconvénients : l’équipement peinait à conserver sa vitesse d’origine et la disponibilité des pièces détachées était souvent aléatoire. L’industriel s’est donc rapproché d’ISHIDA, constructeur avec lequel il avait déjà traité par le passé. Daniel Rackl, chef de projet et d’innovation chez Seeberger, explique : « Le facteur décisif de notre choix a été le fait que nous avons toujours été satisfaits de toutes les autres peseuses multi-têtes d’ISHIDA, qui fonctionnent sur différentes lignes de production ».

Davantage de précision

Pour répondre à la problématique du client, ISHIDA a proposé la peseuse associative CCW-RVE à quatorze têtes équipée de bennes de trois litres : celle-ci permet de supprimer quasiment tous les surdosages et son fonctionnement en douceur respecte les grains de café en évitant leur détérioration. Ce dernier point est ici très important pour le client qui propose du café haut de gamme. Les grains arrivent via une goulotte sur la table de dispersion sous laquelle une cellule de pesée régule l’alimentation du produit vers la peseuse et les bennes radiales à commande individuelle, réglées très précisément par le logiciel. Le système antifuite des bennes à fermeture hermétique ne laisse échapper aucune particule du produit. Le microprocesseur de la peseuse entre alors en action pour calculer en une fraction de seconde la meilleure combinaison entre le contenu des bennes, la plus conforme au poids cible. Le café est conditionné en paquets de 250 grammes, 500 gr et 1 kg, à des vitesses beaucoup plus élevées qu’avec le système précédent, en particulier pour les grands conditionnements.

 

Peseuse associative CCW-RVE installée par ISHIDA sur le site d’Ulm en Allemagne.

Gain de temps pour l’opérateur

Les opérateurs de la machine ont constaté que la peseuse associative CCW-RVE est très simple d’utilisation grâce à son panneau de commande central. Chez Seeberger, le changement de produit intervient plusieurs fois par jour. Cinq minutes suffisent désormais, contre quinze minutes requises par l’ancien équipement. La solution proposée par ISHIDA apporte un gain de temps également au niveau du nettoyage hebdomadaire : toutes les pièces en contact s’enlèvent et se remettent en place sans outil. UNE PESEUSE CONNECTÉE Grâce au logiciel « Sentinel » conçu par ISHIDA, Seeberger peut tirer le meilleur parti possible de la machine en étant connectée au système de service du constructeur. Les données de production sont enregistrées et évaluées en temps réel tandis que des rapports quotidiens mettent en évidence les tendances, les tailles de lots et d’autres statistiques. Tout défaut ou baisse de performance de la machine est immédiatement identifié et corrigé à distance. « La peseuse ISHIDA répond à toutes nos exigences et fonctionne parfaitement », conclut Daniel Rackl.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.