Silos : anticipez vos pénuries de matières premières

Connaître le niveau de remplissage de ses silos n’est pas toujours simple. Les technologies utilisant les radars, les ultrasons ou les pesons existent, mais elles ne sont pas toujours nécessaires pour réaliser de la gestion de stock qui ne demande pas de l’ultra-précision. Des solutions plus accessibles peuvent suffire à certaines applications.

Les deux cofondateurs de Nanolike : Jean-Jacques Bois (à gauche) et Samuel Behar (à droite).

Le traitement des commandes de matières premières peut se révéler chronophage et compliqué tant pour l’industriel que pour le fournisseur, d’autant plus lorsqu’il se fait dans l’urgence. C’est cette problématique de gestion et d’optimisation qui a guidé la société Nanolike dans le développement d’une solution destinée à servir les processus logistiques des fournisseurs comme le quotidien des industriels. Surveillance des stocks, alerte de remplissage, facilité de commande : ce système connecté simplifié permet aux industriels de ne jamais être pris de court et aux fournisseurs d’anticiper les circuits et dates de livraison.

 

Application mobile Nanolike pour le monitoring de silos.

De l’aéronautique à l’industrie du vrac

La société Nanolike a été créée en 2012 à l’origine pour proposer des capteurs mécaniques de déformation pour des applications dans l’industrie aéronautique. En 2018, un changement stratégique a été effectué et Nanolike s’est repositionnée en mettant son savoir-faire et ses compétences au service de la mesure de remplissage de silos. Aujourd’hui, près de 80 % de l’activité est concentré sur l’optimisation logistique pour silos ou conteneurs IBC. Jean-Jacques Bois, cofondateur et directeur des opérations de Nanolike, déclare : « Nous avons aujourd’hui deux solutions. L’une est clairement dédiée au suivi du niveau de remplissage de conteneurs IBC pour l’industrie chimique, tandis que l’autre est dédiée au suivi du niveau de remplissage des silos dans le domaine de la nutrition animale. Nous souhaitons résoudre les problèmes de pénuries ou de commandes de dernière minute de la part des éleveurs. Nous avons récemment réalisé des installations chez des industriels du vrac, et nous nous sommes rendu compte qu’il y avait une forte demande dans ce secteur également, par exemple dans l’industrie cimentière ou de la plasturgie. » La solution de Nanolike est compatible avec tous les types de silos à partir du moment où ceux-ci sont équipés de pieds, peu importe qu’ils contiennent du vrac solide, liquide ou gazeux. La technologie utilise la variation de poids pour déclencher une alarme.

 

Des capteurs simples à installer

Les capteurs connectés conçus par Nanolike proposent une solution d’optimisation logistique innovante. Au-delà du confort de gestion, leur attractivité réside dans des tarifs accessibles avec un coût total le plus bas possible (capteur, connectivité et installation inclus) et dans l’autonomie du système (cinq à sept ans sans maintenance). Les jauges de contraintes utilisées par ces capteurs sont plus fiables et simples à installer que certaines technologies disponibles sur le marché telles que les radars, les ultrasons ou encore les pesons. Les capteurs peuvent être installés sur des silos d’une capacité de 3 à 60 tonnes. Leur souplesse d’installation, qui ne nécessite ni de percer la cuve du silo ni de le soulever, leur confère un véritable atout. « Il suffit de visser le capteur sur un seul pied, à hauteur d’homme, pour que la solution soit prête à l’emploi, précise Jean-Jacques Bois. Après une installation en 30 minutes, et à partir des données de livraisons fournies par le client, nous pourrons calibrer le capteur dans le Cloud. Ainsi, l’utilisateur dispose d’un capteur facile à installer et non intrusif. Il n’a pas besoin d’accéder en haut du silo. »

 

Capteur Nanolike à installer sur silo.

Niveaux de remplissage en temps réel

Nanolike fournit le plus souvent à l’utilisateur une application mobile pour smartphone ou tablette, qui lui permet de connaître en temps réel le niveau de remplissage de ses silos. De cette manière, l’utilisateur peut, grâce aux données transmises, à distance et à toute heure, obtenir un prévisionnel des stocks à quatre jours, mais aussi passer commande en seulement quelques clics depuis son smartphone. « Lorsqu’il constate qu’il sera bientôt en manque de matières, l’utilisateur peut programmer ses commandes, précise le directeur des opérations. Parallèlement, nous disposons d’une plateforme web qui permet de remplir les mêmes fonctions, mais qui peut également permettre aux fournisseurs de connaître en temps réel le niveau des silos des industriels. » Aujourd’hui, les silos sont très utilisés dans l’industrie et la solution Nanolike peut tout à fait convenir à des produits tels que le ciment, le béton, le sable, le sel, etc. La technologie sera cependant uniquement intéressante pour de la gestion de stock.

 

Expérience validée chez Even Nutrition Animale

Even Nutrition Animale a déjà pu profiter des avantages que la technologie peut apporter. Le client de Nanolike témoigne : « Je trouve le système très intéressant en termes de connectivité. Je reste impressionné par le tarif proposé à l’éleveur. Je suis capable de proposer des solutions similaires, mais pas à ce tarif, loin de là. En plus, c’est un système autonome en énergie. » Les clients de Nanolike peuvent aussi faire évoluer leur modèle économique en choisissant parmi différentes approches, qui vont de l’achat de la solution complète à un modèle participatif, selon les choix opérés par le fournisseur d’aliment. Le client ajoute : « Ayant plusieurs fois été confronté à des éleveurs qui avaient oublié de passer commande et pour lesquels nous avons dû gérer des livraisons dans l’urgence, j’ai tout de suite adhéré au concept de Nanolike. En poules pondeuses, le moindre repas en moins a un impact important sur la production, avec de la mortalité, une baisse de ponte, etc. Malgré cela, il arrive que des éleveurs passent commande quand le silo est déjà vide. Même si nos services ADV et logistique sont très performants, la solution Nanolike nous rend plus sereins. De plus, l’investissement pour l’éleveur est faible en comparaison du confort et de la sécurité que cela lui apporte. C’est une aide qui nous permet de renforcer ce lien de partenaire que nous avons avec nos éleveurs. »

 

Capteurs Nanolike installés sur un seul pied par silo.

Lafarge convaincu par la technologie

Le secteur de la nutrition animale n’est pas le seul à pouvoir être intéressé par la technologie Nanolike. Il y a deux ans, dans le cadre du programme EIC Accelerator, la société a pu participer à des meetings B2B avec de grands comptes. En échangeant avec le groupe Lafarge, elle s’est rendu compte que ses solutions étaient parfaitement adaptées à ses besoins. « Nous avons réalisé une installation sur un important site de Lafarge très actif à Athènes, en Grèce, illustre Jean-Jacques Bois. Auparavant, Lafarge réalisait du stock théorique en mesurant le niveau de remplissage manuellement, à l’aide d’une simple corde. La solution proposée marche extrêmement bien et leur fait gagner un temps précieux. Nous sommes actuellement en discussion pour fournir la technologie à d’autres filiales. »

 

Un développement à l’échelle internationale

Le premier enjeu de Nanolike dans les 18 prochains mois est le développement à l’international. Près de 45 % des capteurs vendus sont installés à l’étranger, principalement en Europe. « La solution que nous avons développée chez Nanolike remplit deux objectifs principaux : créer un système très innovant et répondre à des problématiques concrètes, communes à tous les acteurs de la nutrition animale. Les déploiements successifs et le retour d’expérience de nos clients confirment la maturité du marché. Nous sommes présents sur les marchés français et européen, et bientôt sur les marchés britannique, américain et canadien. Une preuve que le Made in France s’exporte bien. » Parallèlement, Nanolike souhaite explorer plus sérieusement le marché de la construction et d’autres secteurs industriels susceptibles d’être intéressés par la technologie.

 


 

Nanolike en bref

  • Siège social à Toulouse et une antenne à Munich, en Allemagne
  • 500 000 € de chiffre d’affaires en 2020, avec un objectif de 1 000 000 € en 2021
  • Des clients en France et à l’étranger
  • Plus de 500 capteurs déjà installés et 1 000 d’ici fin 2021

 

Un prix très accessible

Lors du développement de sa solution, le premier critère à prendre en compte pour Nanolike était le prix. La solution devait être très accessible, si bien que la société a opté pour les technologies les plus adaptées. Le cofondateur explique : « Aujourd’hui, une jauge mécanique n’est pas très onéreuse. Et comme nous avons rogné sur la précision, nous avons pu instrumenter un seul et unique pied par silo, là où les autres technologies utilisent trois ou quatre pieds. Nous fabriquons nous-même les capteurs, et nous n’avons, de fait, pas d’intermédiaires, ce qui pourrait faire monter les prix. »

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.