TUBO : un convoyeur tubulaire universel encore méconnu

Partant du constat que les solutions de transfert traditionnelles étaient, certes, flexibles, mais trop énergivores, la société Bühler a développé une nouvelle alternative : elle propose depuis maintenant cinq ans un convoyeur à poussée innovant nommé TUBO. Jean-Renaud Valette, responsable Grain Handling chez Bühler, nous explique en détail les bienfaits de ce système universel.

 

Jean-Renaud Valette, responsable Grain Handling chez Bühler.

Comment avez-vous été amené à développer un convoyeur à poussée ?

Jean-Renaud Valette : Notre objectif principal était de créer une solution innovante pouvant permettre à nos clients industriels de réduire le coût énergétique de leur installation. Nous avons souhaité mettre au point un convoyeur révolutionnaire venant substituer, entre autres, l’utilisation des transports pneumatiques, tout en préservant la flexibilité de ce type de transfert. Le groupe familial suisse Bülher œuvre pour la mise en place de solutions durables dans l’intégralité de la chaîne de valeurs, dans les domaines des céréales et des fonderies. L’innovation est au cœur de ces solutions durables, dont le but est de réduire les déchets, consommer moins d’énergie et diminuer l’utilisation d’eau, et donc à terme de réduire l’empreinte carbone de nos activités. C’est dans cette logique que la filiale Bühler France SAS, pour Sales And Services, propose à ses clients meuniers, coopératives, malteurs, brasseurs, chocolatiers, UAB, fondeurs et autres, le système TUBO. Présent activement sur le marché depuis maintenant près de cinq ans, ce système est désormais éprouvé mais finalement assez méconnu sur le territoire français. C’est d’ailleurs, au travers de cette interview, la première fois que nous en parlons officiellement en France.

 

Une trappe de visite permet d’accéder aux TUBITS, et permet notamment les opérations de maintenance et de nettoyage.

Concrètement, comment ça fonctionne ?

J.-R. V. : La solution TUBO est un convoyeur mécanique à circuit fermé entièrement constitué de tubes dans lesquels circulent des éléments indépendants, appelés les TUBITS, qui, une fois empilés et poussés grâce à un seul moteur, permettent le transport doux du produit. L’élément fondamental du système est donc la TUBIT, dont sa forme unique lui confère tous les avantages technologiques. Classiquement, un circuit TUBO est constitué d’une ou de plusieurs entrées produit, d’une station d’entraînement, d’un réseau de tuyauterie spécifique, d’un lot de TUBITS, d’une ou plusieurs sorties produit, d’une station de changement de TUBITS, d’une ou plusieurs prises d’aspiration, ainsi que de plusieurs dispositifs de sécurité et d’un panneau de commande. Il faut ici noter qu’il existe deux types de sorties de produits : une sortie directe à vidange intégrale, depuis laquelle le produit sort obligatoirement, et une sortie intermédiaire, autrement dit une trappe en deux parties qui s’ouvre et se ferme selon l’actionnement. Nous sommes aujourd’hui les seuls sur le marché à proposer ce type de solution de transfert.

 

Zoom sur la TUBIT en plastique, élément clé du système TUBO.

Quelles sont les grandes différentes entre le système TUBO et un convoyeur à traction ?

J.-R. V. : La question peut ici être traitée sous deux angles. D’abord, d’un point de vue de l’implantation, notre système par poussée va beaucoup plus loin en étant plus flexible grâce à sa conception tridimensionnelle. Autrement dit, dans un seul circuit fermé, nous pouvons enchaîner successivement plusieurs courbures, inclinaisons et positions horizontales et verticales différentes. Le système à traction est souvent limité en cas de courbures trop importantes : le câble peut être amené à se bloquer rapidement. Ensuite, d’un point de vue opérationnel, chaque élément de poussée TUBIT est indépendant et leur empilage les uns derrière les autres crée un convoyage naturel, sans liant métallique ou câble. Cela qui rend le transport beaucoup plus sûr. La maintenance est réduite et rendue beaucoup plus aisée car l’accès aux TUBITS se fait depuis une station sécurisée permettant d’intervenir sur l’élément désiré. En d’autres termes, contrairement à un convoyeur à traction où il faudrait intervenir sur l’ensemble de l’entraînement, le système TUBO permet de changer uniquement les éléments qui présentent des défauts.

 

En quoi peut-on dire que ce convoyeur est universel ?

J.-R. V. : Notre solution TUBO est une innovation unique, puisque c’est le seul convoyeur mécanique qui combine plusieurs fonctionnalités individuelles des convoyeurs traditionnels : élévateurs à godets, élévateurs à balancelles, transporteur à chaîne, convoyeur à bande, transporteur pneumatique, vis, transporteur à câble, etc. Ainsi, un seul circuit TUBO peut remplacer la combinaison de plusieurs convoyeurs successifs. Il pourrait par exemple remplacer un élévateur à godets suivi d’un transport à chaîne, puis d’un autre transporteur à bande, le tout avec un seul moteur. Dans ce sens, le système TUBO est universel : il peut remplacer l’ensemble des éléments traditionnels, qu’ils soient individuels ou constitutifs. L’implantation du système est facilitée puisque sa conception tridimensionnelle permet de contourner des obstacles dans des installations existantes, comme des poteaux ou des machines. Cette tâche serait extrêmement difficile à concevoir ou trop coûteuse avec des convoyeurs traditionnels, pour lesquels il faut impérativement être à la verticale ou à l’horizontal, ou respecter des angles de 15 à 20 degrés maximum. La seule contrainte du système est que la longueur totale du circuit ne devra jamais dépasser 100 mètres, pour des débits maximums de 20 t/h.

 

Le TUBO ne nécessite pas de protection anti-explosion supplémentaire puisqu’il s’agit d’un système de manutention fermé à vitesse lente.

Quelles industries sont visées par votre solution ?

J.-R. V. : Les industries visées connues à l’heure actuelle sont multiples. Nous fournissons notamment les secteurs de la meunerie, de la malterie, de la brasserie, du riz, du café et des céréales entières ou transformées. Notre technologie a cependant un énorme potentiel de développement dans d’autres secteurs comme l’alimentation animale, l’industrie agroalimentaire en général ou encore le non-Food. Nous avons réalisé une installation en France, et une autre est en cours de finalisation. Nous avons également en parallèle plusieurs demandes de chiffrages sur des applications variées. Afin de répondre parfaitement aux besoins de nos clients, nous validons en amont la faisabilité de notre solution sur de nouvelles applications grâce aux différents centres d’essais du groupe Bühler. Le principe de ce service reste très simple : sur la base d’un échantillon représentatif fourni par le client, nous analysons son utilisation.

 

Le nettoyage du circuit est-il simple à mettre en œuvre ?

J.-R. V. : Le système de nettoyage est un vrai avantage puisqu’il peut être utilisé à tout moment, en toute simplicité, et permet de passer d’un produit à un autre en toute sérénité. En effet, le circuit du TUBO dispose obligatoirement d’une station de changement de TUBITS et il suffit de remplacer une seule TUBIT classique de transport par une TUBIT de nettoyage, puis de faire fonctionner l’ensemble à vide. L’ensemble tourne ainsi à vide pendant deux ou trois boucles et se nettoie automatiquement : les potentiels résidus sont récupérés par le biais d’une trémie de sortie spécifique. Deux modèles de TUBITS de nettoyage sont disponibles, chaque modèle étant spécialement adapté au produit transporté. Le modèle avec une brosse circulaire est dédié aux produits granuleux, tandis que le modèle avec un chiffon circulaire est dédié aux produits pulvérulents.

 

Le convoyeur à poussée offre une grande souplesse d’implantation grâce à sa conception tridimensionnelle.

Quelles sont les versions disponibles actuellement ? Faut-il attendre des évolutions en 2022 ?

J.-R. V. : Actuellement, nous proposons deux versions différentes : une version de 5 pouces avec un diamètre de 127 mm pour un débit de 12 t/h sur base blé, et une version de 6 pouces avec un diamètre de 168 mm pour un débit de 20 t/h sur base blé. Le client a également le choix entre deux matières : l’acier doux ou l’inox, ces deux versions étant de qualité alimentaire. De plus, la station d’entraînement peut également être en option hygiénique. Pour 2022, l’orientation a été donnée à augmenter le débit du TUBO, de manière à augmenter son champ d’applications dans certaines industries. Avec le TUBO 8 pouces, nous pourrons aller jusqu’à environ 35 t/h sur base blé, ce qui correspond à une grosse attente de nos clients actuels et qui pourra initier de nouveaux clients industriels.

 


 

Les avantages de la technologie

  • Transport de produit fragile : vitesse très lente <1 m/s
  • Convoyage doux : la poussée des TUBITS crée peu de frictions et le compartiment de remplissage préserve le produit
  • Facilité d’utilisation : un panneau de commande contrôle le fonctionnement de l’ensemble du circuit, la station et les capteurs
  • Solution peu énergétique : la poussée des TUBITS est créée par un seul moteur de petite puissance de 1 à 3 kW environ
  • Fonctionnel : un seul circuit peut replacer plusieurs manutentions : élévateurs, transporteurs, etc.
  • Nettoyage performant : facile à effectuer grâce à la TUBIT de nettoyage, récupération des éventuels déchets, système sécurisé avec la station
  • Entretien simple : un seul moteur de faible puissance, station de changement de TUBITS, consommables limités
  • Solution flexible : possibilité d’implantation tri-dimensionnelle, idéal pour des installations existantes avec de fortes contraintes
  • Concept polyvalent : s’adresse à une multitude d’applications, deux tailles de TUBO disponibles (5 ou 6 pouces), matières acier ou inox
  • Implantation facile : faible hauteur d’alimentation sur machine, faible hauteur pour reprise produit, supports de la tuyauterie légers, facile à monter et peu nombreux
  • Montage rapide et aisé : pas de soudure, manchons de raccordement entre chaque tube, pas de levage d’éléments lourds, supports et fixation légers
  • Compact : très faible emprise au sol et solution peu volumineuse
  • Système sécurisé : ATEX, circuit clos, nombreux capteurs sur les sorties et station
  • Procédé hygiénique : pas de contact direct avec le produit, matière certifiée alimentaire, possibilité station hygiénique
  • Évolutif : possibilité d’ajouter des entrées ou sorties, rallongement du circuit très facile

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.