Weir Minerals propose une unité de lavage de sable complète

Sylvain Gonon, chef de produits chez Weir Minerals.

Weir Minerals, constructeur d’équipements à destination des carrières, a développé une unité de lavage de sable compacte à destination des sablières. L’unité, qui est revêtue de caoutchouc Linatex, permet d’obtenir davantage de produit commercialisable qu’avec l’utilisation de vis à sable traditionnelles.

 

Weir Minerals a récemment présenté son unité de lavage de sable, une solution qui repose sur sa longue expérience dans l’industrie du sable et des agrégats. Elle utilise moins de pièces mobiles et, grâce à un processus optimisé, permet d’obtenir un produit plus sec, de meilleure qualité et avec moins de particules fines. Une solution qui intègre les meilleurs équipements de Weir Minerals en termes de durée de vie, de récupération et de valorisation du sable.

 

L’unité utilise le lavage par cyclonage.

Faiblesse des vis à sable et roues à godets

Alors qu’aux États-Unis le système de vis à sable est très répandu, c’est la technologie de cyclonage-pompage qui est prépondérante en Europe. Cela est directement lié aux normes environnementales et à celles concernant le béton, qui ne sont pas les mêmes sur les deux continents. Aujourd’hui, les vis à sable atteindront, comme les roues à godets, des performances limitées pour une utilisation en Europe, les systèmes de cyclonage seront quant à eux plus flexibles. Sylvain Gonon, chef de produits chez Weir Minerals, explique les faiblesses que peuvent avoir les systèmes de vis à sable : « Le défaut principal d’une vis à sable est son abrasivité. Elle est sensible à l’usure lorsqu’on traite des produits comme du sable abrasif. Autre problématique : le seuil de coupure. Alors qu’on essaye d’obtenir une coupure de l’ordre de 63 microns avec un système de lavage de sable avec cyclonage, un système de vis à sable permet une coupure de l’ordre de 80, voire 100 microns. Sur les roues à godets le problème est assez similaire du point de vue de la qualité des produits en sortie. Ces machines d’un autre siècle sont petit à petit remplacées. » Parallèlement, ces systèmes vont mal supporter les variations de concentration de fines. Si un gisement est plus chargé en fines qu’un autre, la machine relâchera trop de ces fines dans le produit fini, ce qui sera moins impactant pour les systèmes de cyclonage.

Plan 3D du skid réalisé par Weir Minerals.

« Integrated Solution »

Depuis 150 ans, Weir Minerals propose des composants haut de gamme et rachète des sociétés qui sont leader sur leur segment d’activité : l’unité de lavage de sable du constructeur est le fruit de l’assemblage de ces composants. « Ce sont des unités intégrées – que nous appelons Integrated Solution – qui accueillent principalement des composants Weir Minerals, dont les pompes Warman WGR, les hydrocyclones Cavex, les cribles Enduron, les tuyaux Linatex et les vannes Isogate », précise Sylvain Gonon. La pompe Warman WGR est une référence dans l’industrie d’extraction du sable. Elle combine un design hydraulique haut de gamme avec une roue réglable, une longue durée de vie des roulements ainsi que des blindages qui facilitent la maintenance préventive et curative. « Toutes les pièces d’usure en contact avec le produit sont garnies Linatex. » Le revêtement caoutchouc Linatex est utilisé pour les zones d’usure de la machine grâce à ses performances anti-usure éprouvées dans des applications de traitement de sable humide à travers le monde entier. « Le flexible reliant la pompe à l’hydrocyclone est de marque Linatex. Il est équipé d’une spirale en acier, d’un revêtement Linatex à l’intérieur et d’un revêtement en caoutchouc naturel à l’extérieur. » Les hydrocyclones Cavex fournissent une efficacité de classification exceptionnelle grâce à leur spirale laminaire à 360 degrés, permettant ainsi d’obtenir davantage de produit commercialisable qu’avec une vis à sable. Le chef de produits poursuit : « Les hydrocyclones Cavex font référence au niveau mondial dans le domaine des mines. Leurs avantages sont multiples : grande résistance à l’abrasion, pouvoir de coupure des fines très performant, épaisseurs de caoutchouc à l’intérieur des cyclones entre trois et dix fois supérieures à des solutions alternatives. » Les cribles d’égouttage Enduron séparent le produit avec fiabilité et un haut niveau d’efficacité, tandis que les vannes à guillotine Isogate contribuent à une maintenance simplifiée de la machine.

 

Unité de lavage de sable développée par Weir Minerals.

Maximiser les ventes

La solution a déjà prouvé son efficacité sur des sites tels que Coimbatore Minerals à Tamil Nadu, en Inde, où une unité de lavage de sable Weir Minerals conçue sur-mesure a permis de réduire le coût total de possession de 51 % tout en diminuant de 23 % la quantité de particules fines. Son efficacité a permis à l’entreprise de répondre aux normes exigeantes de l’industrie. Bruce Cooke, chef de produit à l’international pour les modules de lavage de sable, témoigne : « Nous sommes conscients que le plus important pour l’exploitant d’une carrière est de récupérer le plus de sable possible afin de maximiser les ventes. Face à ce constat, nous avons conçu une solution intégrée pour laver le produit par cyclonage afin d’assurer une récupération supérieure à celle des vis à sable. De plus, chaque composant a été sélectionné par nos ingénieurs pour sa durée de vie, son interopérabilité et sa maintenance simple. »

 

La conception de l’unité permet le traitement de sables humides.

Versions disponibles

Weir Minerals a su réaliser un ensemble de très haute qualité pour le lavage de sable, tout en restant accessible en termes de prix. Les unités ont plutôt été développées pour le marché de la location en France, mais le constructeur a aussi la possibilité de proposer des installations fixes. Sylvain Gonon ajoute : « Grâce à notre intégrateur partenaire Garonne Concassage Criblage, nous pouvons réaliser des installations complètes pour des applications fixes chez nos clients. Tous les composants sont préservés, mais articulés autour de plateformes et d’escaliers qui rendront les éléments plus accessibles. » Weir Minerals travaille actuellement sur une gamme d’installations fixes, qui disposera de tous les accès utiles, en réalisant des modèles standards. « Nous souhaitons proposer des machines avec tous les accès et une structure métallique totalement galvanisée suivant la norme européenne. Elles pourront être installées en remplacement, en lieu et place d’autres solutions. »

 

La machine peut être montée en seulement deux jours.

Les applications visées

De fait, les unités de lavage de sable sont principalement utilisées dans les sablières. « Mais nous avons de plus en plus de demandes de devis provenant du secteur du recyclage, précise Sylvain Gonon. Les produits de sablières extraits du sol sont généralement très linéaires en ce qui concerne leur composition, ce qui n’est pas le cas dans les activités de recyclage. Dans une sablière, les quantités de fines inférieures à 63 microns sont de l’ordre de 10 à 20 %, tandis que sur les chantiers de déconstruction, démolition ou de sols pollués, cette concentration peut aller jusqu’à 40, voire 50 %. Weir Minerals est capable de donner les préconisations pour des systèmes de simple, double ou triple cyclonage. » Le constructeur est aussi en mesure de fournir le matériel de criblage et de concassage, de pompage et de transport. De même, il peut proposer les solutions de traitement de l’eau en sortie d’hydrocyclone, avec des systèmes de décantation, de floculation, de filtration, etc.

 

Hydrocyclone Cavex.

Pompe Warman WGR, avec revêtement Linatex.

Une machine test disponible en France

Grâce à son partenaire Garonne Concassage Criblage, Weir Minerals propose en France ses premières machines à la location. La solution avait d’ailleurs été présentée lors du SIM, salon organisé à Angers en octobre 2020. Afin que les clients puissent appréhender l’unité de lavage, mais aussi pour que Weir Minerals s’engage sur les performances, il est possible de réaliser des campagnes de tests. « Nous disposons d’une machine d’une capacité de 70 t/h pour réaliser des tests chez nos clients, et également d’équipes dédiées à la mise en route et au dépannage de ces équipements sur tout le territoire. Nous profitons aussi d’un réseau de service international qui inclut 150 sites de pièces de rechange et de services de maintenance. »

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.