Équipement : Transfert pneumatique, un souffle sur-mesure pour le vrac

JDV102_P18Confinement, hygiène, respect du produit… le transfert pneumatique affiche ses atouts et ses avancées. Une progression sur tous les fronts, celui des applications comme celui des fonctions au coeur des process, directement liées à une forte orientation : adapter le système aux produits et aux attentes en termes de productivité bien sûr, mais aussi, de sécurité, de qualité produit et d’économies. Une progression plus loin du standard et plus proche du producteur.

D’un côté, la poudre de lait arrive de la tour de séchage ou par big-bags. De l’autre, les ingrédients, tels que le lactose, les vitamines, les pro-biotiques et les minéraux sont livrés conditionnés en sacs. Toutes ces matières premières sont prises en charge dès réception par un réseau de transfert pneumatique pour un regroupement dans une zone de stockage intermédiaire. Elles sont ensuite dirigées, suivant le programme de production du moment, vers la partie dosage et micro-dosage pour alimenter un mélangeur à pâles. Une fois le mélange réalisé, celui-ci transite, via un système de transfert pneumatique en phase dense basse vitesse par aspiration, dimensionné pour assurer un flux de mélange de 4 200 kg/h jusqu’aux trémies d’alimentation des lignes de conditionnement.

(…)

Retrouvez la suite de cet article dans le Journal du Vrac N°104 Septembre-Octobre 2015

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal du vrac.